Equifort, conseil numéro 3 - 2020

Gestion de la période la plus générative pour la culture:

Charge maximum en fruits/m², et jours les plus longs, soit environ de début mai à mi-juillet (pour des réceptions de plants début décembre).

Illustrations : courbe de lumière et moyenne T°C extérieures, exemple à Brest

Les extra-bras qui ont été mis en place vers la semaine 7, arrivent en production début mai. On se retrouve donc avec une charge en fruit/m² maximale à partir de cette période.

Décharge

Afin de conserver une bonne vigueur en tête, il est indispensable de stabiliser cette charge, donc d’assurer une décharge régulière.

Illustrations ici avec Luminance, 2020

Considérons l’exemple d’une culture grappe classique, on vise au maximum 8 bouquets en permanence par tige. Soit environ 8 bouquets*5 fruits*3,3 pl/m2 = 132 fruits /m² de la semaine 20, 21 à la semaine 27, 28.

Il est donc primordial d’être bien organisé dans son travail afin d’assurer un effeuillage hebdomadaire et 2 récoltes/semaine, pour libérer régulièrement la plante des fruits à maturité.

Effeuillage

On effeuille entre 2 à 3 feuilles en bas de plante à cette période. Mieux cet aspect sera maîtrisé, meilleur sera le maintien d’une bonne qualité du système racinaire.

Charge en fruits

On peut chercher à spéculer, en conservant plus de fruits/bouquet, mais cela va à nouveau déséquilibrer la charge en fruits, donc potentiellement la vigueur de la tête.

Pour des cultures longues, qui font l’objet de notre document ici, il est préférable de conserver une vitesse régulière de floraison, et de décharge. C’est sur la durée de la culture que l’on assure la productivité. Ne pas confondre vitesse de floraison et vitesse de nouaison. Une vitesse de nouaison qui s’accélère au-delà de 1 bouquet/semaine, est un indicateur d’une conduite trop générative. Ce n’est pas ce que l’on recherche sur cette période

LA NOTE DE RUITER

La force générative d’Equifort serra très appréciée à cette période pour aider dans cette recherche d’équilibre vigueur/générativité.                                                                     

Une question d’équilibre

La période étant naturellement très générative, il faut maîtriser toutes les actions qui pourraient accentuer cette générativité. C’est en particulier en fin de journée, que l’on peut orienter la plante vers un port plus végétatif. Nous discuterons ici d’une hypothèse de culture sur gouttière, en serre d’une hauteur > ou = à 5,50 m.

Travail de plante
On n’enlève plus de feuille en tête sur cette période, les conditions sont assez génératives, il faut maîtriser au mieux l’évaporation en haut de plante, pour ne pas épuiser les têtes.
On travaille avec des trainings par ½ tour, pour ne pas choquer les têtes.
On veille à maintenir les têtes le plus loin possible des ouvrants.

Politique tuyaux
Rail. 
On assure un mini rail environ 1h30 avant le lever du jour, afin de réchauffer l’ensemble de la végétation avant que le soleil ne se lève. On maintient un mini rail autour de 45°C le jour, jusqu’à 2 à 3 heures avant le coucher du soleil, avec effacement sur la température de serre.
Forecas. On le conserve en action 24h/24, afin d’assurer une température de fruit constante, et donc une maturation régulière. On peut varier entre 35°C la nuit et 45°C le jour, avec une légère décote si l’ambiance est trop sèche en milieu de jour.

Gestion des moyennes 24 heures
Les nuits se raccourcissent de plus en plus pour ne plus durer que 6 heures au moment du solstice d’été. Il faut maîtriser au mieux les moyennes 24 heures, en réalisant les nuits les plus fraîches possibles. C’est surtout en fin de nuit, à l’aube, que l’on peut « gratter » des points sur la moyenne 24 heures. Ne pas hésiter à demander des consignes d’aération à 15°C dès 1h30 avant l’aube, si la température extérieure est supérieure ou égale à 16°C sur cette période.

Schémas types sans « pré-matin »

Si « pré-matin », le prévoir environ 1h30 avant l’aube.

Gestion de la fin de journée

C’est pendant cette période que l’on peut atténuer ou non l’aspect génératif de la conduite.

En conservant une chute douce des températures en fin d’après-midi, on permet à la végétation de rester suffisamment détendue en tête. Mais en contrepartie, on accumule des points pour la moyenne 24 heures. Il faut cependant arbitrer entre devenir trop génératif, et/ou maintenir la vigueur, sachant que le port trop génératif va entraîner la perte de vigueur. L’arbitrage de fin de journée, doit aussi se faire en fonction des conditions extérieures : temps chaud et sec, vent d’est (conditions génératives) ou temps lourd et orageux (conditions végétatives)

Gestion du brassage et de l’aération

Le brassage sous la gouttière, est une action générative. Cela permet aussi d’homogénéiser les températures dans l’outil. En période plus « dure » pour la plante, ne pas hésiter à calmer la vitesse de brassage, pour éviter de « surgénérativer » MAIS maintenir toujours du brassage pour ne pas revenir à un climat statique.

Gestion de l’irrigation

Assurer une politique d’irrigation non générative pendant toute cette période. Bien suivre les besoins sur la journée, en conservant un plateau de balance horizontal, mais adapter l’heure de fin d’arrosage, pour assurer assez de perte de poids de pain la nuit, et donc assurer une bonne oxygénation du substrat. Cette notion de « perte » est à adapter à chaque variété, chaque outil et chaque substrat. Bien effacer les conductivités en milieu de journée, les jours chauds, afin de permettre à l’eau de bien monter vers la tête, et qu’ainsi la plante continue à bien se rafraîchir, et à évaporer pour climatiser la serre.

Gestion de l’effeuillage

Adapter le niveau d’effeuillage pour les 2 mois à venir. Il faut assurer assez de végétation pour « climatiser » la serre, et il faut que les fruits soient protégés d’un rayonnement direct sur le fruit.

Blanchiment, ombrage, “fog”

Pour atténuer l’excès de température en milieu de journée, lorsque le soleil est puissant (> 800W), et les températures extérieures > à 23°C, on peut utiliser différents artifices :

  • Le blanchiment, qui sera présent sur la serre 24 heures sur 24.
  • Le «fog». Les nouveaux systèmes sont beaucoup plus performants et moins sensibles au bouchage. On peut déclencher sur le DH ou sur la T° de serre.
  • La toile d’ombrage, ou la toile thermique utilisée en ombrage.

Bel été avec Equifort !

Video

Découvrons à travers cette vidéo l’expérience et les conseils de Cécile Cuevas qui cultive Equifort.

Voici la deuxieme question pour tenter de gagner la montre connectée :

  

Toutes les informations concernant les variétés et leur performance données oralement ou par écrit, par Bayer Group ou l’un de ses employés ou agents, sont données de bonne foi, mais ne doivent pas être considérées comme une représentation par Bayer Group des rendements ou aptitudes des variétés vendues. Ces rendements ou aptitudes peuvent varier en fonction du lieu, des conditions climatiques et autres causes. Bayer Group ne pourra être tenue pour responsable des informations données.

© 2020 Bayer Group. Tous droits réservés.
DeRuiter® is a registered trademark of Bayer Group.

Vous souhaitez plus d’informations sur Equifort ? Découvrez notre leaflet !

 Cliquez ici >>